Le bonheur n’a pas de rides d’Anne-Gaelle Huon

J’avais beaucoup aimé Et puis Paulette de Barbara Constantine et Les sales gosses de Charlye Menetrier dont les personnages principaux étaient des seniors bien décidés à ne pas se laisser dépérir en maison de retraite mais à profiter au maximum de la vie. J’espérais donc retrouver cette thématique aussi bien traitée dans ce roman d’Anne-Galle Huon intitulé Le bonheur n’a pas de rides !

Le bonheur n'a pas de rides d'Anne Gaelle Huon
  • Titre : Le bonheur n’a pas de rides
  • Auteure : Anne-Gaëlle Huon
  • Editeur : Le livre de poche
  • Pages : 368
  • 1ere parution : 2017
  • Genre : Littérature française, Contemporain

.

L’histoire (4ème de couverture)


Le plan de Paulette, quatre-vingt-cinq ans, semblait parfait : jouer à la vieille bique qui perd la tête et se faire payer par son fils la maison de retraite de ses rêves dans le sud de la France. Manque de chance, elle échoue dans une auberge de campagne, au milieu de nulle part.
La nouvelle pensionnaire n’a qu’une idée en tête : quitter ce trou, le plus vite possible ! Mais c’est compter sans sa nature curieuse et la fascination que les autres résidants, et surtout leurs secrets, ne tardent pas à exercer sur elle. Que contiennent en effet les mystérieuses lettres trouvées dans la chambre de monsieur Georges ? Et qui est l’auteur de l’étrange carnet trouvé dans la bibliothèque ?
Une chose est certaine : Paulette est loin d’imaginer que ces rencontres vont changer sa vie et peut-être, enfin, lui donner un sens.

.

Mon avis sur « Le bonheur n’a pas de rides »


Paulette avait un plan : faire semblant pendant quelques temps de perdre la tête afin que son fils la place dans une maison de retraite. Mais attention, pas n’importe laquelle : une résidence de luxe disposant d’un spa, d’un immense parc et d’un chef étoilé ! Hélas, c’était sans compter sur Corinne, son horrible belle-fille qui a choisi un lieu beaucoup moins onéreux…

Paulette se retrouve donc dans une modeste auberge de village au milieu de nulle part. Son fils étant en voyage et ne répondant pas aux appels, Paulette va devoir faire contre mauvaise fortune bon cœur et s’intégrer parmi ses nouveaux colocataires.

On apprend donc, au fil des pages, à découvrir les résidents de cette petite auberge de campagne, tous très différents, avec leurs qualités et leurs défauts : Nour, au fort caractère mais au grand coeur, Marceline, mêle-tout mais toujours prête à aider, Juliette, si douce mais tellement sensible, Monsieur Georges, le discret amateur de courses hippiques, Monsieur Yvon qui cache ses peurs derrière sa bonhommie et le gentil et simplet Hippolyte. Enfin, il y a Paulette, acariâtre et déterminée à partir qui va progressivement s’intéresser aux autres par le truchement de leurs petits secrets.

Car tous ont leurs problèmes, leurs regrets et leurs secrets mais au final, ceux-ci paraissent moins lourds à porter grâce au soutien des autres. C’est donc un véritable feel-good fait d’amitié et d’entraide que nous propose Anne-Gaëlle Huon.

Au départ, l’histoire m’a fait penser à celle de Charlye Menetrier Mc Grath dans Les sales gosses qui aborde aussi la question de la terrible épreuve du placement des personnes âgées en maison de retraite. Mais les personnages principaux, Jeanne et Paulette, ont des caractères diamétralement opposés : la douce et discrète Jeanne ne ressemble en rien à la tempétueuse et autoritaire Paulette. Les pensionnaires de l’auberge sont également beaucoup plus éclectiques que les résident de la maison de retraite Bel-age !

Le bonheur n’a pas de rides est un roman agréable à lire, qui porte des valeurs d’amitié, d’entraide et de partage. J’ai bien apprécié cette lecture (même si ma préférence reste au roman Les sales gosses). Je serais d’ailleurs curieuse de découvrir d’autres romans d’Anne-Gaëlle Huon comme Ce que les étoiles doivent à la nuit, Les demoiselles ou encore Même les méchants rêvent d’amour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s