2

Primo Levi, une biographie en bande dessinee

Adolescente, je me souviens avoir été marquée par la lecture de Si c’est un homme de Primo Levi. Aussi lorsque j’ai découvert ce roman graphique sur les étagères de ma médiathèque, j’ai été curieuse de découvrir cet auteur sous un autre angle.

primo-levi

Titre : Primo Levi

Scénariste : Matteo Mastragostino

Illustrateur : Alessandro Ranghiasci

Editeur : Steinkis

Pages : 128

Parution : 2017

Genre : Littérature italienne, Roman graphique, Biographie

 

L’histoire (4ème de couverture)


Vous savez, les enfants, quand j’avais votre âge, j’aimais beaucoup les chiffres… Mais je ne pouvais pas imaginer que j’allais en porter six sur le bras pendant toute ma vie.

Quelques mois avant sa mort, Primo Levi rencontre les élèves d’une école primaire de Turin, celle-là même qu’il a fréquentée enfant. Comme il l’a fait sa vie durant, il témoigne auprès d’eux de ce qu’il a vécu.
Avec une douce fermeté, il leur parle de l’Holocauste, leur raconte comment il a réussi à survivre à l’enfer d’Auschwitz.

Question après question, les élèves ouvrent les yeux sur cette terrible page de l’histoire du XXe siècle.

 

Mon avis


Ce livre n’est pas une adaptation en bande dessinée du roman Si c’est un homme. Même si des passages du livre y sont repris, ce roman graphique est une fiction mettant en scène Primo Levi racontant son histoire à des élèves d’école primaire. C’est une interprétation de l’homme, de sa personnalité par Matteo Mastragostino  qui s’est basé sur ses écrits, ses conférences et interviews.

Le livre démarre sur un homme âgé dans une salle de classe d’école primaire de la ville de Turin en Italie. Il note des nombres au tableau : 174517.

primo-levi-illustration1

Cet homme, c’est Primo Levi. Ces chiffres, ce sont ceux du matricule qui a été tatoué sur son bras à son arrivée au camp d’Auschwitz en 1944. Il raconte alors aux élèves la terrible histoire de sa déportation. Les enfants d’abord peu attentifs sont ensuite curieux puis atterrés et révoltés par ce pan d’histoire qu’ils connaissent peu. Ils prennent conscience du drame de l’Holocauste.

L’auteur a fait le choix d’allers-retours incessants entre différentes périodes de la vie de Primo Levi. J’avoue avoir été parfois un peu perdue par ces brusques changements. Je n’ai pas non plus aimé le graphisme tout en noir et blanc.

primo-levi-illustration2

J’ai tout de même apprécié cette biographie en ce qu’elle synthétise bien la vie de Primo Levi, non seulement en ce qui concerne ses années au Lager, mais également les difficultés qu’il a rencontrées ensuite, la souffrance qui l’a suivie jusqu’à sa mort. Pour cela, à la suite de la bande dessinée, Matteo Mastragostino a ajouté une dizaine de pages  très intéressantes dans lesquelles il revient sur la biographie de Primo Levi et également des autres personnes citées dans le livre. Cela permet d’aller au delà du récit de la guerre mais de comprendre également les répercussions que celle-ci a eu sur la vie de chacun. Parce que, pour ceux qui avaient survécu, il fallait encore réussir à vivre avec le poids de ces souvenirs.

Primo Levi n’aura eu de cesse, tout au long de sa vie, de témoigner et transmettre le souvenir de la Shoah pour que ces faits ne tombent jamais dans l’oubli et ne soient jamais banalisés ou amoindris.

« Si comprendre la haine nazie est impossible, la connaître est nécessaire, parce que ce qui est arrivé peut recommencer, les consciences peuvent à nouveau être déviées et obscurcies : les nôtres aussi. »

 

Publicités
2

Phil, une vie de Philip K. Dick une biographie en BD

Total Recall, Minority Report, Blade Runner, Pay check… vous connaissez forcément ces films, succès du box office américain. Tous sont tirés des romans de Philip K. Dick, écrivain de science fiction génial et tourmenté. J’avais déjà eu l’occasion d’écouter une émission à propos de cet auteur aussi lorsque j’ai découvert cette BD, j’ai eu envie de la parcourir pour en connaître un peu plus sur la vie de cet homme étrange à l’esprit prolifique.

phil-une-vie-de-philip-k-dick Lire la suite

1

Cedric Premières classes

J’ai commencé à acheter la BD Cédric quand les enfants regardaient le dessin animé à la télévision. Ils ont mis un peu plus de temps à s’intéresser à a version papier du personnage mais maintenant mon fils adore cette bande dessinée.

Cedric-t1-premieres-classes Lire la suite

5

Economix: la premiere histoire de l’économie en BD

Espérant en apprendre un peu plus sur l’économie mondiale, sans pour autant devoir me plonger dans des traités d’économie indigestes, j’ai emprunté en bibliothèque cette bande dessinée censée rendre l’économie accessible à tous.

economix-la-premiere-histoire-de-leconomie-en-bd.jpg Lire la suite

5

1 livre = 1 film (#6) Astérix et Obélix contre César

Astérix fait partie des BD que j’ai lues et relues de très nombreuses fois depuis mon enfance. Je pourrais en réciter certaines par cœur ! Par contre, je ne suis pas fan de l’adaptation cinématographique des aventures de cet irréductible gaulois. Depuis 1999, 4 films d’Astérix sont sortis au cinéma. Je vais vous parler aujourd’hui de la 1ere adaptation faite en 1999 par Claude Zidi et intitulée Astérix et Obélix contre César.

asterix-les-films Lire la suite

11

Agatha : La vraie vie d’Agatha Christie une biographie en bande dessinée

Mon libraire m’a offert l’année dernière Agatha Christie de A à Z de Anne Martinetti, Guillaume Lebeau, une sorte de dictionnaire très complet sur Agatha Christie, auquel je me réfère de temps à autre. Quand j’ai vu, sur les rayonnages de ma bibliothèque, que ces auteurs avaient également publié une biographie d’Agatha Christie sous forme de roman graphique, je me suis précipitée pour le découvrir.

agatha-la-vraie-vie-d-agatha-christie Lire la suite

8

Simone Veil l’immortelle, un roman graphique signé Pascal Bresson et Hervé Duphot

Au vu de l’actualité de ces derniers jours, j’ai eu envie de parler de ce roman graphique lu il y a quelques temps. Ce livre retrace certaines grandes étapes de la vie de Simone Veil, en particulier son combat pour le droit à l’IVG ainsi que la terrible période de sa déportation dans le camp de concentration d’Auschwitz.

simone-veil-l-immortelle Lire la suite