Et que ne durent que les moments doux de Virginie Grimaldi

Dans le cadre d’un challenge sur Livraddict, ma binôme m’a choisi comme lecture le roman de Virginie Grimaldi Et que ne durent que les moments doux. Appréciant beaucoup les romans de cette autrice, c’est avec grand plaisir que je me suis plongée dans cette lecture sur la thématique du lien mère enfant.

Et que ne durent que les moments doux de Virginie Grimaldi
  • Titre : Et que ne durent que les moments doux
  • Auteure : Virginie Grimaldi
  • Editeur : Le livre de poche
  • Pages : 373
  • 1ere parution : 2020
  • Genre : Littérature française, Contemporain

.

4ème de couverture


L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place. L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu. L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.
C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.

.

Mon avis sur « Et que ne durent que les moments doux »


Encore un très joli moment de lecture empli d’émotion et de délicatesse grâce à Virginie Grimaldi ! Un livre qui sent le vécu et plein de justesse et d’empathie.

Les chapitres alternent les histoires de Lili et Éloïse. La première vient de donner naissance à une petite fille avec deux mois d’avance et vit pendant quelques semaines, avec son mari, l’angoisse de tout parent de prématuré suivi en service de néonatalogie. Éloïse, elle, doit recomposer sa vie après le départ de ses enfants devenus adultes.

Ces personnages sont très attachants. Toutes deux vivent une période de grand bouleversement et doivent faire évoluer leur façon d’être mère. Éloïse qui a consacré sa vie a ses enfants doit apprendre à se détacher et à se recentrer sur elle-même. Lili doit faire face à la culpabilité et à l’angoisse liée à la prématurité et apprendre à créer un lien avec son enfant.

Un livre sur la maternité que Virginie Grimaldi a écrit alors qu’elle même venait de d’être maman et cela se ressent dans la justesse des sentiments et des émotions de ses personnages. Le sujet de la prématurité est traité avec beaucoup de douceur et de finesse. Elle retranscrit parfaitement le déchirement pour les jeunes parents de voir leur enfant partir en couveuse juste après l’accouchement, de ne pas pouvoir le porter immédiatement, de le sentir si fragile et minuscule au milieu des sondes, électrodes, appareils respiratoires… Elle rend également un bel hommage au personnel de ces services, médecins, infirmières, puéricultrices.

Tout au long du livre, je me suis demandé comment les histoires des deux personnages allaient se recouper et je dois dire que j’ai été vraiment surprise du dénouement trouvé par Virginie Grimaldi. Assez inattendu !

Bref, une ode à la maternité très touchante. J’ai beaucoup aimé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s