Le syndrome Copernic de Henri Loevenbruck

Syndrome Copernic : syndrome récurrent  de patients atteints de paranoïa
ou de schizophrénie paranoïde consistant en la certitude de posséder une vérité essentielle que le monde refuse mais dont la portée pourrait bouleverser l’avenir de l’humanité.

Voila le postulat de base d’Henri Loevenbruck qui va, tout au long de ce thriller faire vaciller nos certitudes concernant son héros : malade mental atteint de paranoïa ou malheureuse victime d’un sombre complot ?

le-syndrome-copernic

Titre : Le syndrome Copernic

Auteur : Henri Loevenbruck

Editeur : J’ai lu

Pages : 508

Parution : 2007

Genre : Littérature française, Thriller

 

L’histoire (4ème de couverture)


Un matin d’été ordinaire, trois bombes explosent dans une haute tour du quartier de la Défense. Toutes les personnes qui étaient entrées dans le gratte-ciel périssent dans l’effondrement. Toutes, sauf une. Vigo Ravel, quelques minutes avant l’attentat, a entendu des voix dans sa tête qui lui ordonnaient de fuir. Et il a survécu. Il comprend alors qu’il détient un secret qui pourrait changer la face du monde.
Mais il ne suffit pas de connaître un secret, si grand soit-il. Encore faut-il en comprendre l’origine. Qui sont ces hommes qui le traquent ? Quelle énigme se cache derrière le Protocole 88 ? Que signifient les voix que lui seul semble pouvoir entendre ? Il est des mystères qui valent tous les sacrifices. Même celui de l’âme.

 

Mon avis


Paris, Centre d’affaires de La Défense le 8 Août à 8h. La journée démarre comme à son habitude, les salariés pressés se rendant à leurs bureaux. Les minutes s’égrènent jusque 08h08 ou tout bascule : trois bombes éclatent simultanément dans l’une des tours. En quelques minutes tout est dévasté.

Seul un homme parvient miraculeusement à réchapper du désastre : Vigo Ravel, 23 ans, diagnostiqué schizophrène, qui se rendait ce matin là à son habituel rendez-vous chez son psychologue au dernier étage de la tour.

Nous rentrons alors dans la tête de Vigo, devenu le narrateur de l’histoire. Vigo qui, atteint de troubles mentaux, fourmille de mille pensées. On suit les tergiversations du jeune homme juste après l’événement lorsque, hagard, il cherche à remettre de l’ordre dans ses idées. Or, quelque chose le trouble : il a survécu grâce aux voix qu’il entend dans sa tête et qui, quelques minutes avant l’attentat, l’ont prévenu de fuir. Comment cela est-il possible ? Et pourquoi personne ne semble connaître l’existence du centre médical ou Vigo était suivi depuis des années ? Qui sont ces hommes qui le poursuivent ? Pourquoi Vigo n’a til aucun souvenir de son enfance et de son adolescence ?

Alors que l’histoire démarrait sur des faits certains, peu à peu l’auteur instille le doute. Toute comme Vigo Ravel, le héros, je me suis interrogée sur l’origine des voix, leur existence réelle ou non, sur l’identité de Vigo. Paranoïa due à la maladie mentale ou véritable complot ? Henri Loevenbruck maintient habilement le suspense. Il nous emmène dans un thriller haletant à la recherche du passé de Vigo.

Le style est étrange et envoûtant car le lecteur est pris dans les pensées de Vigo entre analyse de faits, angoisses montantes, profondes réflexions sur le monde et pensées parasites liées à son trouble mental.

J’ai beaucoup apprécié ce thriller qui explore les tréfonds de l’âme de son personnage principal. Mon premier livre de cet auteur et certainement pas le dernier !

 

Informations complémentaires


Biographie d’Henri Loevenbruck

Né à Paris en 1972, Henri Lœvenbruck a pris goût à la musique et à la culture anglo-saxonne dès son plus jeune âge. Après ses études, il a vécu avec son épouse anglaise au Royaume-Uni, où il a enseigné le français. À son retour, il a exercé divers métiers. Intéressé par le journalisme, il s’est lancé dans la radio et la presse écrite, puis a créé son propre magazine de science-fiction avec un ami. Sous le pseudonyme de Philippe Machine, il a publié un premier polar en 1998 et a décidé de se consacrer entièrement à l’écriture.
Le testament des siècles, thriller paru en 2003, remporte un succès international. L’auteur, désormais qualifié de « nouveau maître du thriller français» par le Nouvel Observateur, partage aujourd’hui son temps entre la littérature et la musique.
Il est également l’auteur du Syndrome Copernic, L’Apothicaire , Nous rêvions juste de liberté. Ses livres sont traduits dans plusieurs langues. Il revient en 2018 avec un nouveau roman : J’irai tuer pour vous.     (source : éditions J’ai lu)

 

Bibliographie d’Henri Loevenbruck

Les saga

  • Ari Mackenzie (Le rasoir d’Ockham – Les cathédrales du vide -Le mystère Fulcanelli)
  • Gallica
  • La Moïra
  • Le testament des siècles (Melencolia -La Pierre de Iorden)
  • Serum
  • Shift

Les one-shot

  • J’irai tuer pour vous
  • L’Apothicaire
  • La dame à la forêt
  • Le syndrome Coernic
  • Nous rêvions juste de liberté

 

Publicités

7 réflexions sur “Le syndrome Copernic de Henri Loevenbruck

  1. Pingback: Challenge Un pavé par mois : livres lus en janvier 2019 | des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s