Alice au camp des biches de Caroline Quine

Maelly avait très envie de participer au mois américain. Je lui ai proposé de lire une saga que j’adorais étant jeune : Alice détective de Caroline Quine. Une belle découverte pour elle et une lecture au doux parfum d’enfance pour moi.

alice-au-camp-des-biches

Titre : Alice au camp des biches – Alice détective tome 3 (The bungalow mystery)
Auteure : Caroline Quine
Editeur : Hachette Bibliothèque verte
Pages : 180
Parution : 1930
Genre : Littérature américaine, Littérature jeunesse, Roman policier
Age de lecture : 9 à 12 ans

 

L’histoire


Un lac paisible, un été radieux, des tentes confortables en lisière de la forêt : est-il rien de plus merveilleux ? Au camp des Biches, Alice et son amie Hélène s’apprêtent à passer de joyeuses vacances.
Mais il semble que le mystère et l’aventure soient vraiment inséparables de la destinée d’Alice. Les eaux claires du lac réservent aux jeunes filles de dangereuses surprises. Dans la forêt, toute baignée d’ombre et de silence, la paix et l’harmonie ne sont peut-être qu’apparences…
Quel étrange personnage que cette jeune Laura, rencontrée par Alice : craintive, secrète, elle semble sans défense devant son tuteur, Jacob Ascott. L’attitude de celui-ci est d’ailleurs si surprenante qu’Alice pressent une énigme. Elle se promet aussitôt d’en découvrir le secret…

 

L’avis de Maelly (10 ans)


J’ai adoré ce livre parce qu’on prend vite sa place dans l’histoire. J’ai bien aimé aussi parce que c’est de l’aventure et en même temps de l’amitié.

Mon moment préféré est celui de la course poursuite. J’aimerais être un personnage de ce roman. J’ai trouvé les personnages sympathiques et attachants.

Je le conseille vivement à ceux qui ont envie de se plonger dans une histoire pleine d’aventures et de mystères.

Ma note : coup de cœur coup-de-coeur

 

Mon avis


La saga Alice détective a bercé mon enfance. J’adorais cette jeune fille intrépide, brillante, courageuse et toujours prête à aider les autres. J’étais ravie de pouvoir faire découvrir ce personnage à ma fille avec un de mes vieux romans !

J’avais un peu peur de ne pas retrouver la magie en le relisant au bout de 30 ans. Mais non, j’ai toujours autant apprécié le personnage !

J’ai aussi été étonnée par le style assez travaillé et très différent de ce qu’on lit souvent aujourd’hui en littérature jeunesse.

Le crépuscule approchait mais déjà les ombres du soir se rassemblaient sur l’eau. Les jeunes filles ne distinguaient plus qu’à grand peine les lignes des berges. Le canot qui glissait encore quelques instants plus tôt sur la nappe lisse d’un bleu transparent, était à présent entouré de vagues courtes et rageuses, couleur d’encre.

L’histoire commence sur les chapeaux de roues avec un orage qui se déchaîne sur le lac où Alice et sont amie Hélène sont parties naviguer. Heureusement, Laura, une jeune fille courageuse leur vient en aide. Cette orpheline, riche héritière, vit à l’hôtel en attendant de rencontrer son tuteur Jacob Ascott, un homme froid et peu sympathique. Son comportement agressif et son empressement à spéculer avec l’argent de Laura poussent Alice à la méfiance. Lorsque, quelques semaines plus tard, elle recroise la jeune fille en fuite, elle décide de l’aider.

Comme toujours, la téméraire jeune fille va prendre tous les risques pour découvrir la clé du mystère : qui est véritablement Jacob Ascott ? Pourquoi se rend-il tous les jours avec un petit sac dans une villa abandonnée ?

Une aventure pleine de suspense et de rebondissements !

 

8 commentaires

    • Merci ! En fait ce sont mes anciennes bibliothèques vertes que j’ai retrouvées et proposées à ma fille. Et ça lui a plu 🙂
      Aujourd’hui les bibliothèques roses et vertes existent toujours mais les textes ont été simplifiés et je les trouve plus adaptés à des enfants de 6 à 10 ans.

      J'aime

  1. Ça fait 40 ans pour moi… je ne me souviens plus d’Alice tellement je l’ai lue parce qu’il n’y avait rien d’autre de permis pour moi, jusqu’à l’ouverture vers les Pearl Buck et autres.. mon seul souvenir est l’ennui de mon enfance.. j’ai peur d’en relire, d’ailleurs. C’est bizarre, l’enfance.

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup l’idée de partager avec son enfant une lecture de son enfance d’autant que ça a l’air d’avoir été une belle lecture pour ta fille et une chouette relecture pour toi 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci 🙂 J’étais vraiment ravie d’avoir retrouvé ce livre de mon enfance pour que ma fille le lise 🙂 Et super contente aussi que la magie soit toujours là car ça ne fonctionne pas toujours : par exemple j’ai été déçue à la relecture des Fantomette ou du Petit lord Fauntleroy que j’avais pourtant adorés etant enfant.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s