Underground Railroad de Colson Whitehead

Le mois américain 2019 s’achève mais il me reste quelques chroniques à vous présenter. Notamment celle de Underground Railroad, roman de Colson Whitehead ayant obtenu le prix Pulitzer en 2016 et qui retrace un pan terrible de l’histoire américaine : l’esclavagisme.

underground-railroad

Titre : Underground Railroad

Auteur : Colson Whitehead

Editeur : Le livre de poche

Pages : 416

Parution : 2016

Genre : Littérature américaine, Historique

 

L’histoire (4ème de couverture)


Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie, lui propose de s’enfuir pour gagner avec lui les États libres du Nord, elle accepte.
De la Caroline du Sud à l’Indiana en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée. Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves, elle fera tout pour conquérir sa liberté.
Exploration des fondements et de la mécanique du racisme, récit saisissant d’un combat poignant, Underground Railroad est une œuvre politique aujourd’hui plus que jamais nécessaire.

 

Mon avis


Le pan d’histoire que nous rappelle Colson Whitehead à travers ce roman est effroyable : des milliers d’Africains arrachés à leurs pays d’origine, séparés de leurs familles, violentés, privés de leurs biens et même de leurs noms, ont été réduits en esclavage et envoyés aux Etats Unis pour travailler dans les exploitations de canne à sucre, de coton et de tabac. Considérés comme des biens meubles, ils étaient vendus et passaient de plantation en plantation au gré des affaires des propriétaires. Ceux-ci étaient souvent sans pitié et les conditions de vie des esclaves étaient terribles, voire inhumaines. Cela a duré près de 250 ans.

Dans cette fiction historique, Colson Whitehead met en scène Cora une jeune esclave dont la mère s’est enfuie et qui doit, très jeune, apprendre à se débrouiller pour survivre dans la plantation. Elle vit dans la crainte du Maître et de son régisseur qui font régner la discipline par la violence (coups, flagellation, mutilation). La vie est dure et dans le campement prime la loi du plus fort. Cora doit se battre pour conserver le peu qu’elle a, comme son petit potager. Elle ne peut avoir confiance en personne. Aussi quand Caesar, un esclave nouvellement arrivé dans la plantation, lui propose de s’enfuir avec lui, elle refuse. Mais après avoir été passée à tabac par le propriétaire de la plantation pour une broutille, elle décide de tenter sa chance.

La fuite est longue et semée d’embûches. Traquée par les chasseurs d’esclaves devant faire face au racisme et aux discriminations, Cora peut heureusement compter sur l’aide de l’Underground railroad. Ce réseau clandestin a véritablement existé, bien que n’étant pas une véritable ligne de chemin de fer souterraine comme le laisse penser le roman. Il était mené par une poignée d’abolitionnistes des États du Nord qui se relayaient en différents points des Etats Unis pour tenter de faire passer les esclaves en fuite vers le Nord et le Canada ou ils pourraient être libres.

Tout au long de ces 416 pages, Colson Whitehead nous emmène dans une traversée des Etats Unis pré guerre de Sécession où les tension montent entre esclavagistes et abolitionnistes.

Certains passages sont très difficiles, violents avec des actes de torture. J’ai plusieurs fois du poser le roman pour faire une pause dans ma lecture.

Dans la ligné du film 12 years a slave qui, en 2014, a remporté 12 prix et 28 nominations, le roman Underground railroad de Colson Whitehead a été unanimement salué par la critique. C’est un roman fort, difficile mais nécessaire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s