Les Zola, un roman graphique de Méliane Marcaggi et Alice Chemama

Si Emile Zola est un auteur incontournable de la littérature française, connu également pour son engagement dans l’affaire Dreyfus, pour autant, je n’en savais que peu sur sa vie privée. Grâce à ce roman graphique de Méliane Marcaggi et Alice Chemama, j’ai pu découvrir l’homme derrière l’écrivain.

Les Zola de Méliane Marcaggi et Alice Chemama
  • Titre : Les Zola
  • Scénariste : Méliane Marcaggi
  • Dessinatrice : Alice Chemama
  • Editeur : Dargaud
  • Pages : 116
  • Date de parution : 2019
  • Genre : Littérature français, Roman graphique

.

L’histoire


En 1864, Emile Zola est encore jeune pigiste chez Hachette. Discret mais brillant, il rêve de devenir écrivain. Il rencontre auprès de ses amis, figures artistiques majeures en devenir (Cézanne, Monet, Manet, etc.), la vivante et énigmatique Alexandrine, alias Gabrielle, devenue modèle afin d’échapper à sa condition d’ouvrière. Mutuellement séduits, ils entament une relation amoureuse qui se conclura par un mariage tardif. En plus de sa vie, elle partagera avec Zola son histoire personnelle tragique, et celle de son milieu de naissance misérable, qui servira de terreau à l’une des plus grande saga littéraire, politique et sociale de la seconde moitié du XIXe siècle : les Rougon-Macquart. Dans ce contexte, un troisième personnage viendra compléter ce trio, Jeanne Rozerot, la mère des deux enfants de Zola…

.

Mon avis


Le titre Les Zola n’est pas neutre. En effet, cette BD n’est pas consacrée qu’à Émile Zola mais également (et peut-être même surtout) aux femmes de sa vie, sa mère Émilie, son épouse Gabrielle et sa maîtresse Jeanne, qui ont eu un rôle essentiel dans sa vie mais aussi sur son œuvre.

En 1864, Émile Zola, jeune journaliste qui vit avec sa mère à Paris, rencontre Gabrielle (de son vrai prénom Alexandrine) qui pose comme modèle pour ses amis peintres. L’amour est immédiat et le jeune couple emménage ensemble même si leur union ne sera célébrée que 6 ans plus tard. Gabrielle se révèle d’un soutien sans faille pour Émile Zola : elle organise des dîners avec des artistes et personnes influentes, elle le pousse à écrire quand il perd la motivation, et surtout elle lui fait connaître la vraie vie dans les quartiers pauvres de Paris ce qui inspirera la plupart de ses romans ! La seule dissension dans le couple concerne les enfants : Émile Zola n’est pas prêt à être père malgré l’envie de Gabrielle de fonder un foyer. Des années plus tard, l’écrivain rencontre Jeanne, l’autre femme de sa vie, qui devient sa maîtresse et avec qui il a des enfants. Deux femmes très différentes…

J’ai vraiment beaucoup apprécié cette bande dessinée qui nous fait découvrir le personnage d’Émile Zola et qui nous permet de mieux comprendre son parcours, ses engagements et son œuvre. Mais au final, je trouve que le personnage central du roman est avant tout Gabrielle, femme étonnante, déterminée sans qui Émile Zola ne serait peut-etre pas devenu un auteur majeur de la littérature française. Gabrielle semble avoir mis sa vie au service de l’œuvre de Zola.

Au niveau du graphisme, le choix d’Alice Chemama basé sur l’aquarelle m’a d’abord décontenancé. Mais je me suis peu a peu habituée et ai apprécié la douce ambiance qu’il donne à l’histoire. Et puis, Émile Zola ayant été très ami avec de nombreux peintres du 19ème siècle, il semblait juste d’adopter un style assez artistique pour le dessin.

Bref une biographie intéressante et très réussie qui m’a donné envie de relire cet auteur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s