La police des fleurs, des arbres et des forêts de Romain Puertolas

Connaissez-vous les cosy mysteries, ces fameux romans policiers, moins noirs que des thrillers, qui, dans le cadre d’une campagne verdoyante, alternent enquête, suspense et humour ?

Et bien, c’est ce que nous propose Romain Puértolas dans son nouveau roman La police des fleurs, des arbres et des forêts. Des personnages hauts en couleurs, un ton léger mais aussi une véritable intrigue et un final qui ne manquera pas de vous surprendre !

Tout ce qu’il faut pour me plaire !

la-police-des-fleurs-des-arbres-et-des-forets

Titre : La Police des fleurs, des arbres et des forêts 

Auteur : Romain Puértolas

Editeur : Albin Michel

Pages : 352

Parution: 2019

Genre : Littérature française, Roman policier

 

L’histoire


Une fleur que tout le monde recherche pourrait être la clef du mystère qui s’est emparé du petit village de P. durant la canicule de l’été 1961.
Insolite et surprenante, cette enquête littéraire jubilatoire de Romain Puértolas déjoue tous les codes.

 

Mon avis


Romain Puértolas ouvre son roman de manière originale : deux personnes discutent et l’une propose à l’autre de lui raconter une histoire policière pas comme les autres. En effet, dans celle-ci la découverte du coupable n’est pas le plus important. « C’est le coup de théâtre final qui est époustouflant ». L’auteur s’amuse donc à titiller notre curiosité et nous incite à ouvrir l’œil et à être attentif au moindre détail de l’histoire.

Commence alors la narration de ce fait divers si intrigant. Juillet 1961, la paisible petite bourgade de P. est en émoi : Joël, orphelin de 15 ans, aimé de tous au village a été retrouvé assassiné, égorgé et démembré au milieu de l’usine de confiture locale ! Un jeune officier de police est envoyé « de la grande ville » à P. pour mener l’enquête. Car dans le village, il n’y a qu’un garde-champêtre. De telles atrocités n’ont jamais eu lieu auparavant. C’est plutôt »la police des fleurs des arbres et des forêts ».

Le récit de l’enquête est fait de manière très détaillée grâce aux courriers de ce jeune inspecteur à Madame la procureur de la République et aux documents en annexes (transcriptions des enregistrements des interrogatoires).

Je me suis totalement prise au jeu, prêtant attention à tous les détails au fil de ma lecture. Et, je ne suis pas peu fière de dire que j’ai deviné le final. Je n’aurais donc pas lu plus de 250 romans romans policier depuis mes 15 ans sans en retenir quelque chose ;).

Cela ne m’a pas empêchée de savourer pleinement la suite de l’histoire, m’amusant à relever tous les indices que sème Romain Puértolas. Car le coup de théâtre que celui-ci a concocté est vraiment génial !

De manière plus générale, ce roman est truffé d’humour. Les courriers qu’adressent l’inspecteur, le garde champêtre et le Maire à Madame la procureur de la République de M. ou Madame le procureur de la République de M. (rayez la mention inutile) sont savoureux de précisions inutiles : Madame la Procureur de la République a-t-elle véritablement besoin de connaître le détail des repas de l’inspecteur à l’auberge du village ?

« Je vous épargne les détails sur le menu du jour chez Jacques : salade mixte en entrée, tête de veau et légumes, fromage, le tout arrosé d’un verre de vin rouge du coin, excellent, mousse au chocolat en dessert et enfin café, pour la modique somme de deux francs soixante-trois ! »

La confrontation de la ville et de la campagne donne lieu à des discussions et des scènes cocasses. Le jeune inspecteur voit vite ses belles théories remises en cause sur le terrain. Dans ce milieu rural, on ne s’embarrasse pas de chichis comme à la ville !

« – Ici c’est la campagne me dit Jean-Charles Provincio, prenant le relais. Les choses sont un peu différentes de la grande ville.
– Oui, j’ai pu en avoir un bref aperçu depuis mon arrivée, chef, mais rassurez-moi, P. est bien en France, non ?
– Euh, oui…
– Parce que quelquefois, j’en viens à l’oublier. Vous n’êtes pas sans savoir que les lois françaises s’appliquent de même manière en zone urbaine que rurale. »

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré ce roman et je vous le conseille ! Un grand merci à Babelio et aux éditions Albin Michel pour cet excellent moment de lecture !

 

Informations complémentaires


Bibliographie de Romain Puértolas

5 commentaires

  1. Un roman policier que je vais garder en tête pour mon aventure sur la découverte de ce genre ! Il m’a l’air vraiment très plaisant à lire et je suis intriguée par toute cette histoire ! 🥰 Super chronique et merci pour la découverte ! ☺️

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s