Bridget Jones, l’age de raison

Bridget-jones-l-age-de-raison

L’age de raison est le second opus de la sage Bridget Jones et je l’ai trouvé un peu en deçà du premier. Certes il est truffé de bons passages plein d’humour mais il y a aussi, pour moi, beaucoup de longueurs.

Titre : Bridget Jones, l’age de raison

Auteur : Helen Fielding

Editeur : J’ai lu

Pages : 405

Genre : Roman contemporain, littérature anglaise, chick-lit

L’histoire


Bridget a enfin trouvé son prince charmant en Mark Darcy. Mais leur amour naissant est mis en péril par Rebecca qui faut tout pour séduire Mark et l’éloigner de Bridget. Lorsque celui-ci la découvre malencontreusement dans les bras d’un autre, c’en est fini de leur histoire. Bridget trouve le réconfort auprès de ses amis Célibattant et trompe son ennui dans l’alcool et les friandises.

Mon avis


7:15 : Hourra ! Finies les années de solitude. Depuis quatre semaines et cinq jours, entretiens relation fonctionnelle avec adulte mâle, prouvant par conséquent que je ne suis pas paria de l’amour comme craint précédemment. Me sens merveilleusement bien.

8:50 : Humm. Me demande quelle sorte de père il ferait.

8:55 : De toute façon, éviter les fantasmes et idées fixes.

Le roman débute sur le happy-end du premier volume : Bridget est enfin en couple ! Mais très vite son histoire d’amour est réduite à néant par la perfide Rebecca. Bridget, complètement perdue par la vision surréaliste de la relation de couple qu’elle a via tous ses bouquins de développement personnel,  se raccroche aux conseils de ses amis Célibattant plutôt que de simplement communiquer avec Mark.

Le personnage de Bridget a eu tendance à m’agacer. Son comportement trop passif, sa tendance à s’apitoyer sur son sort plutôt que d’agir ne m’amuse plus.

On sait que Bridget a le don de s’attirer des ennuis mais ici les rebondissements sont un peu disproportionnés : entre le trou dans son mur pendant des mois, son arrestation en Thaïlande, les menaces anonymes…Bridget n’a plus vraiment la vie de Madame tout le monde.

Certains passages sont tout de même hilarants. J’ai notamment beaucoup ri à la lecture de son interview de Colin Firth (jolie mise en abîme) ou encore l’envoi de lettres de Noël farfelues à toutes ses connaissances, et même les relations professionnelles de Mark, alors qu’elle était ivre.

En conclusion, un livre amusant mais sans plus.

Publicités

7 réflexions sur “Bridget Jones, l’age de raison

  1. Pingback: Bilan lecture du mois d’Avril | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  2. Pingback: Bridget Jones Folle de lui – Helen Fielding | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  3. Pingback: Mes challenges lecture | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s