Bridget Jones Folle de lui – Helen Fielding

Le dernier opus de la saga Bridget Jones en terme de chronologie de l’histoire. Et bien que ce roman se termine sur un happy end, ce fut une déception pour moi. Je suis lassée du personnage de Bridget dont le côté superficiel, naïf et gaffeur m’amusait à 30 ans et me navre à 50 ans !

bridget-jones-folle-de-lui

Titre : Bridget Jones Folle de lui

Auteur : Helen Fielding

Editeur : J’ai lu

Pages : 535

Genre : Roman contemporain, littérature anglaise, chick-lit

 

L’histoire


A cinquante ans, Bridget, désormais mère de  deux jeunes enfants, se retrouve à nouveau seule. Sans Mark pour la cadrer et organiser le quotidien, elle est perdue. Mais après quatre ans de célibat, et poussée par ses amis, elle est prête à retrouver l’amour. Pour cela, elle se tourne sur les moyens modernes que constituent les sites internet de rencontre et les réseaux sociaux auxquels elle devient complètement accro. Son nouvel amour sera t’il ce dynamique jeune homme de vingt ans de moins qu’elle ou le séduisant mais arrogant professeur de son fils ?

Mon avis


Pour commencer, il faut préciser que si ce tome est paru avant Bridget Jones Baby, le journal dans la chronologie, il se situe une dizaine d’années après.

On retrouve une Bridget qui a vieilli, grossi, renoncé aux hommes. Elle est toujours aussi déboussolée, désorganisée et gaffeuse. Sauf que désormais, elle a deux jeunes enfants à gérer seule. Enfin pas tout à fait seule puisque grâce au bons sens de Mark, elle dispose de revenus confortables qui lui permettent de ne pas avoir à travailler et de se faire aider au quotidien par une nounou super efficace. Bridget n’est plus tout à fait Madame tout le monde. J’aurais nettement préféré qu’elle ai conservé son travail et gère à la fois sa vie professionnelle, sa vie de famille et sa vie amoureuse.

La question de l’age de Bridget m’a posé problème. En effet, dans le 1er opus de la saga Le journal de Bridget Jones, elle avait trente ans. Le 2nd volet de la saga Bridget Jones l’age de raison se déroulait l’année suivante et était marqué par la mort de la princesse Diana. Le récit était donc ancré en 1997 et Bridget avait 31 ans. Helen Fielding a placé la trame de ce roman en 2012, ce qui signifie que Bridget doit avoir 46 ans. Or, elle répète à plusieurs reprises avoir plus de 50 ans. Cela m’a chiffonnée tout au long de ma lecture !

J’ai également été agacée par la vision que l’auteur donne des quinquagénaires. Ainsi, elle présente Daniel Cleaver comme un « vieux beau » incapable d’envoyer un sms. Lui qui quinze ans plus tôt gérait une maison d’édition n’aurait pas été capable d’appréhender les nouvelles technologies et d’envoyer un sms ?

Les deux hommes de l’histoire, Roxter et Mr Wallaker sont, à mon sens, peu crédibles tant ils sont caricaturaux. Mr Wallaker, en particulier, qui passe du type méprisant et désagréable au véritable super héros. Il est riche, beau, sportif, gère toutes les activités de l’école, sauve les enfants d’un terrible accident…Serait-ce Monsieur zéro défaut ?

Le personnage de Bridget m’a passablement agacée : elle ne cesse de se plaindre tout au long du roman, elle est obnubilée par son nombre de followers, elle passe ses journées à ne rien faire et pourtant est constamment débordée.

Au final, j’ai eu du mal à arriver au bout de ce pavé de 535 pages. Heureusement qu’il se termine par un happy end, qui a le mérite de conclure sympathiquement cette saga.

 

Informations complémentaires


La saga Bridget Jones

Helen Fielding a publié 3 autres romans de Bridget Jones :

  1. Le journal de Bridget Jones
  2. Bridget Jones l’age de raison
  3. Bridget Jones Baby, le journal

Extraits

Page 51

« Je ne vais pas essayer de me battre pour remonter le courant. Qu’est ce que vous voulez, je suis veuve, et le processus qui fera de moi une petite vieille est enclenché » ai-je dit d’un ton tragique, espérant un concert de protestations m’assurant que j’étais Penelope Cruz ou Scarlett Johansson.

Page 67

7:06. Viens de me souvenir que je suis sur Twitter. Gonflée à bloc. Me sens partie prenante dans immense révolution sociale, et jeune. N’y ait pas consacré assez de temps hier soir ! Peut-être que des milliers de followers auront fait leur apparition pendant la nuit ! Des millions. Suis vrai phénomène viral ! Trop impatiente de voir combien de followers sont arrivés !

7:10. Ah

7:11. Toujours pas de followers

Page 325

– Sachez que je suis une femme qui travaille, ai-je dit en me redressant de toute ma hauteur. J’écris une adaptation contemporaine de Hedda Gabbler, d’Anton Tchekov, qui va bientôt être produite par une société cinématographique. Allez, viens Billy  » ai-je terminé en le conduisant d’autorité vers les grilles de l’école tout en marmonnant : « Non mais, je te jure ! Ce qu’il peut être autoritaire et désagréable ce Mr. Wallaker !
– Moi je l’aime bien, Mr Wallaker, a dit Billy horrifié.
– Mrs Darcy ? »
Je me suis retournée furieuse.
« Vous avez dit Hedda Gabbler ?
– Oui, ai-je répondu fièrement.
– D’Anton Tchekov ?
– Oui
– Je crois que vous verrez que c’est une pièce de Henrik Ibsen et que Gabbler s’écrit – et se prononce – avec un seul b. »

18:00. Merde. Je viens de regarder sur Google et Hedda Gabbler est bien de Henrik Ibsen et s’écrit avec un seul b.

Publicités

3 réflexions sur “Bridget Jones Folle de lui – Helen Fielding

  1. Pingback: Mes challenges lecture | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  2. Pingback: Bilan lecture du mois d’Avril | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  3. Pingback: Challenge Un pavé par mois : livres lus en mai 2017 – des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s