Élisabeth, princesse à Versailles – Tome 2. Le cadeau de la reine, un joli roman jeunesse sur l’histoire de France

Maelly avait beaucoup apprécié le tome 1 d’Elisabeth princesse à Versailles, roman mettant en scène la jeune sœur du roi Louis XVI confrontée à un mystère à la cour de Versailles. Elle s’est donc replongée avec plaisir dans les aventures de cette jeune princesse intelligente et intrépide.

elisabeth-princesse-a-versailles-2-le-cadeau-a-la-reine

Titre : Elisabeth princesse à Versailles – Tome 2 Le cadeau de la reine

Auteure : Annie Jay

Illustratrice : Ariane Delrieu

Editeur : Albin Michel Jeunesse

Pages : 138

 

La lecture de Maelly (8 ans)


L’histoire

Toute la cour a dû quitter Versailles à cause de la petite vérole (une maladie très grave qui a tué le roi Louis XV et la reine ainsi qu’un prince). Elisabeth continue son enquête pour retrouver le tableau de la Dame à la rose (voir le début de l’histoire dans le Tome 1- Le secret de l’automate). Elle doit chercher un automate de violoniste. Il paraît qu’il se trouve dans le château où Elisabeth va justement s’installer ! Marie-Antoinette propose à Elisabeth, Clotilde et Angélique de faire une balade en carrosse mais elle ont un accident et elles blessent des paysans avec leur carrosse. Elisabeth propose alors à Colin, le petit paysan, de devenir son valet.

L’avis de Maelly

J’ai adoré ce livre parce qu’il nous apprend des choses sur l’histoire. J’aime bien que la princesse Élisabeth soit sauvage et rebelle : elle s’enfuit quand on veut l’obliger à faire des devoirs, elle préfère être punie que d’obéir. J’ai adoré les amis d’Elisabeth qui sont gentils, qui la suivent partout et qui veulent toujours l’aider.

Le mystère était intéressant mais l’enquête n’est pas encore finie, il faut lire le tome 3 pour savoir s’ils vont trouver le tableau de la Dame à la rose.

J’ai trouvé les dessins de Ariane Delrieu vraiment très magnifiques !

J’ai trouvé que le tome 2 était encore mieux que le tome 1.

Ma note : coup de coeur coup-de-coeur

 

Mon avis de Maman


On retrouve dans ce second tome la jeune princesse Elisabeth, sœur du roi Louis XVI. Suite au décès de son grand père Louis XV, auquel elle était très attachée, et face à une épidémie, la cour déménage de Versailles au petit château de Choisy.

Tu verras, Choisy est un endroit magnifique. Ce château est construit au bord de la Seine. On pourra peut-être faire des promenades en barque de pêche.

Elisabeth est accompagnée de ses gouvernantes, la stricte Madame de Marsan et la douce Madame de Makau dont la fille Angélique est désormais sa meilleure amie.

Elle est toujours préoccupée par le mystère de l’automate et cherche à retrouver dans le Chateau de Choisy un automate de violoniste. Elle est aidée par Colin, un jeune paysan qu’elle a engagé comme valet et qui furète dans le palais pour trouver la statuette. Mais lorsque celui-ci est emprisonné pour vol, Élisabeth ne peut laisser une telle injustice se produire…

Un récit intéressant émaillé d’anecdotes historiques véridiques. On apprend par exemple que Élisabeth et sa sœur Clotilde jouent de petites saynètes de comédies.

– Puisque l’on doit s’amuser, nous allons… faire… du théâtre.

– Élisabeth poussa un cri de joie « Ouais !!!!

– Pardon ? la coupa la gouvernante d’un ton réprobateur.

– Je voulais dire, se reprit-elle, que j’apprécierais beaucoup de jouer la comédie. Qui participera ?

– Eh bien, vous, Madame Clotilde ainsi que votre amie Angélique. Nous répéterons et vous interpréterez dans quelques jours une courte pièce devant la famille royale.

On voit également la peine de la jeune Élisabeth à l’annonce du départ de sa sœur Clotilde à qui elle était très attachée et qui doit épouser, à 14 ans, le roi de Sardaigne Piémont.

Élisabeth évolue au fil de l’histoire. De jeune fille rebelle et revêche aux études qu’elle était dans le tome 1, elle s’adoucit grâce à la patience et la pédagogie de Madame de Makau et commence à s’intéresser à la lecture et aux sciences. Elle sera d’ailleurs ensuite reconnue comme très cultivée et intelligente, avec un excellent niveau scientifique.

En conclusion, un second tome toujours aussi intéressant. Il faut désormais lire le tome 3 La dame à la rose pour découvrir le dénouement de l’énigme des automates.

 

Informations complémentaires


L’illustratrice Ariane Delrieu

Ariane Delrieu est illustratrice pour la jeunesse depuis 2007. Elle dessine depuis qu’elle sait tenir un crayon. Elle prend toujours autant de plaisir à faire naître des personnages sur sa planche à dessin et à leur faire vivre des aventures extraordinaires entre les pages d’un livre. (Bio des éditions Albin Michel)

Dans la même collection

La série Élisabeth princesse à Versailles comporte actuellement 7 tomes, qu’il est préférable de lire dans l’ordre pour pouvoir suivre l’enquête.

  1. Le secret de l’automate
  2. Le cadeau de la reine
  3. La dame à la rose
  4. Bal à la cour
  5. Le traîneau doré
  6. Un cheval pour Elisabeth

5 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s