Samedi c’est poésie : Le vent de mars

Ça y est, le printemps est enfin arrivé. Mais le mois de Mars réserve toujours son lot de surprises : on peut avoir un météo estivale tout comme la neige, le vent ou la grêle peuvent encore pointer le bout de leur nez ! J’ai donc choisi une poésie de Jean Orizet apprise par les enfants à l’école et issue de son recueil Poèmes cueillis dans la prairie.

close up photography of yellow flowers
Photo de Maria Tyutina sur Pexels.com

Le vent de Mars


Le vent de Mars est insouciant :

Il joue aux billes avec les gouttes  

Parfois même il les sèche toutes

Sans savoir que c’est du diamant.

Le vent de Mars est insouciant :

Quand il bouscule les jonquilles

Comme s’il s’agissait de quilles

Il gâche l’or qui est dedans.

Jean Orizet (Poèmes cueillis dans la prairie)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s