Phil, une vie de Philip K. Dick une biographie en BD

Total Recall, Minority Report, Blade Runner, Pay check… vous connaissez forcément ces films, succès du box office américain. Tous sont tirés des romans de Philip K. Dick, écrivain de science fiction génial et tourmenté. J’avais déjà eu l’occasion d’écouter une émission à propos de cet auteur aussi lorsque j’ai découvert cette BD, j’ai eu envie de la parcourir pour en connaître un peu plus sur la vie de cet homme étrange à l’esprit prolifique.

phil-une-vie-de-philip-k-dick

Titre : Phil, une vie de Philip K. Dick

Auteur : Laurent Queyssi

Illustrateur : Mauro Marchesi

Editeur : 21G

Pages : 139

Parution : 2018

Genre : Littérature française, roman graphique, biographie

 

L’histoire (4ème de couverture)


Philip K. Dick (1928-1982) est un des auteurs de science-fiction les plus novateurs et influents du XXe siècle. Depuis les années 1980, son œuvre, qui questionne la réalité et le principe d’humanité, a été adaptée maintes fois au cinéma et à la télévision et est enseignée dans les plus grandes universités du monde.
Blade Runner, Total Recall, Ubik, Minority Report, A Scanner Darkly et les séries The Man in the High Castle ou Electric Dreams… sont quelques-uns des univers sortis de son esprit fertile.
Philip K. Dick n’a pourtant vraiment connu le succès qu’après sa mort et son existence a plutôt rimé avec galères, dépressions, divorces en série et expériences mystiques…

Pourquoi une biographie dessinée ?
La vie de Philip K. Dick, avec ses mystères, ses douleurs, son parcours dans la Californie des années 60/70 et ses intuitions littéraires a fait l’objet de nombreux essais mais la BD a cette force extraordinaire de plonger le lecteur directement dans les ambiances de l’époque et d’être facilement accessible.

 

Mon avis


Ce roman graphique est présenté par Laurent Queyssi comme « le portrait d’un homme d’une grande complexité, génial et difficile. Un homme bon, doté d’une grande empathie mais aussi d’une part d’ombre. Un auteur habité par son œuvre, travaillé par un profond besoin de donner un sens au monde qui l’entourait. »

Le livre est, à mon sens, bien construit et reprend les moments clé de la vie de Philipe K. Dick. Il est très factuel mais j’ai parfois regretté un manque de liaison entre certaines périodes ainsi qu’un manque d’explications ou de détails sur certains passages marquants de la vie de cet auteur. A la décharge de l’auteur, je comprends qu’il n’est pas simple de retracer une vie en moins de 150 pages et encore moins de cerner la psychologie de cet homme si complexe.

Laurent Queyssi montre bien la gradation dans les problèmes psychologiques de Philip K. Dick et dans son mal-être. Dès la naissance, la perte de sa sœur jumelle, ses questionnements métaphysiques  alors qu’il n’est encore qu’un enfant, son caractère renfermé, sa frustration de ne pas être reconnu pour ses écrits autres que ceux de science fiction,  son addiction progressive aux médicaments, ses problèmes relationnels et ses mariages successifs avec des femmes toujours plus jeunes, la prise de drogue…

Au niveau des illustrations, j’ai trouvé que le style du dessin correspondait bien pour le début de l’histoire et les années 1950-60. Par contre, pour les années 70, pour ses errances entre drogues et médicaments ou ses soirées hipster en Californie, il m’a manqué un peu d’extravagance dans le dessin et les couleurs. De même, j’imaginais plus de choses concernant ses visions.

phil-une-vie-philip-k-dick-1

Disons que, d’après ce que j’avais déjà lu et entendu de Philip K. Dick, je m’attendais à plus de fantasmagorie. Au terme de ce roman graphique, j’ai plus l’image d’un homme fatigué psychologiquement par trop de travail et trop de ruminations, un homme torturé par des troubles paranoïaques et des visions. Il m’a manqué un « je-ne-sais-quoi » qui touchait à la folie de cet homme mais qui en a fait cet auteur de génie.

En conclusion, un livre plaisant à lire et instructif. Additionné aux autres sources documentaires que je connaissais, il m’a permis d’avoir une vision assez globale de l’auteur hors norme qu’était Philip K. Dick.

2 commentaires

    • Pour les amateurs de science fiction, c’est un auteur phare mais pour le grand public (dont je fais partie), ce sont plutôt les adaptations de ses œuvres au cinéma qui sont connues.
      En fait, je n’aime pas trop les roman biographie mais sous forme de BD, je trouve cela plus digeste et plus intéressant 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s