Les derniers jours de Rabbit Hayes d’Anna McPartlin

Les derniers jours de Rabbit Hayes est un livre dont j’avais beaucoup entendu parler, en bien, et qui attendait sur mes étagères depuis plusieurs mois. Aussi quand sa lecture m’a été proposée dans le cadre d’un challenge sur Livraddict, j’ai sauté sur l’occasion, d’autant qu’il cadrait parfaitement avec le mois celte ! Une conjoncture parfaite pour un livre que j’ai beaucoup aimé et qui m’a tiré des larmes !

Les derniers jours de Rabbit Hayes d'Anna McPartlin

Titre : Les derniers jours de Rabbit Hayes   (The Last Days of Rabbit Hayes)

Auteur : Anna Mc Partlin

Editeur : Pocket

pages : 474

Parution : 2014

Genre : Littérature irlandaise, Contemporain, Drame

 

L’histoire (4ème de couverture)


Neuf jours. C’est ce qu’il reste à vivre à Mia Hayes, surnommée affectueusement « Rabbit ». Neuf jours, après plusieurs mois de combat – parce que Rabbit est une battante, une Irlandaise bien trempée.
À son chevet, famille et proches se relaient en un joyeux ballet de souvenirs. Entre silences, gaffes et fous rires, toute la vie de Rabbit ressurgit alors : l’enfance, l’adolescence, Johnny son grand amour, et Juliet, sa fille de 12 ans – une certaine idée du bonheur… Au fil des jours, tous s’interrogent sur leur vie et accompagnent Rabbit dans un voyage émotionnel d’une grande intensité. Quel meilleur bagage pour partir vers la lumière ?

 

Mon avis


Mia, surnommé Rabbit par sa famille et ses amis depuis ses douze ans, est en phase terminale d’un cancer. Alitée dans un centre de soins palliatifs, elle est entourée de tous ses proches. Ses parents, sa fille, son frère, sa sœur et sa famille nombreuse, sa meilleure amie, ses potes d’enfance. Rabbit alterne les phases où elle est en leur compagnie et les phases ou la fatigue et les médicaments la font comater.

Chacun affronte tant bien que mal et chacun se souvient. On découvre ainsi la vie de la famille Hayes, en particulier lorsque Davey a créé son groupe de musique les Kitchen sink et que Rabbit, qui avait 12 ans, a rencontré le grand amour de sa vie, Johnny.

Durant 9 jours, on suit le quotidien de chacun car, même si, en cette période, Rabbit est le centre de leur univers, la Terre continue de tourner et chacun doit vaquer à ses occupations, aller à l’école ou au travail…

C’est une période dure pour cette famille unie qui jusque là avait espoir d’une guérison. Désormais ils doivent regarder la situation en face : Rabbit va mourir et ni eux ni personne ne peuvent rien faire pour empêcher cela.

Au travers de ce roman, Anna Mc Partlin touche à des thèmes difficiles : maladie, cancer, récidive, fin de vie, famille qui doit préparer son deuil, enfant de 12 ans qui devient orpheline. Il émane donc de ce livre beaucoup de tristesse. Je dois bien dire que j’ai fini Les derniers jours de Rabbit Hayes en larmes. Pour autant, je trouve qu’on ne tombe jamais dans le pathos grâce au sens de l’humour et de la répartie des membres de la famille Hayes. Et surtout parce que ce qui prédomine dans ce roman, c’est l’amour. Tous ne sont pas toujours d’accord avec les choix des autres (concernant les soins ou en matière de religion par exemple), tous n’ont pas la même façon de gérer leur tristesse mais ils se soutiennent et font face ensemble.

Bref, un magnifique roman que je conseille !

objectif-pal

challenge-1-pave-par-mois-mini
1 pavé par mois

8 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s