Hamish Macbeth tome 2 Qui va à la chasse de MC Beaton

En juin dernier, j’ai commencé la saga Hamish Macbeth de MC Beaton et j’ai bien apprécié le tome 1 Qui prend la mouche. J’avais donc envie de retrouver la paisible ambiance des Highlands écossais et de voir comment MC Beaton allait faire évoluer ce personnage si différent de la truculente Agatha Raisin. Plongeons nous donc dans le tome 2 intitulé Qui va à la chasse.

Hamish Macbeth tome 2 Qui va à la chasse de MC Beaton
  • Titre : Hamish Macbeth Tome 2 Qui va à la chasse (Death of a Cad)
  • Auteure : M.C. Beaton
  • Editeur : Albin Michel
  • Pages : 280
  • 1ere parution : 1987
  • Genre : Littérature écossaise, Roman policier, Cosy mystery

.

L’histoire (4ème de couverture)


Lorsque Priscilla Halburton-Smythe ramène à Lochdubh son nouveau fiancé, un dramaturge londonien, tout le monde est enchanté… sauf Hamish Macbeth, amoureux transi de la jeune femme. Mais ses affaires de cœur devront attendre un peu : un des invités aux fiançailles de Priscilla, l’affreux goujat Peter Barlett, est retrouvé assassiné pendant une partie de chasse à la grouse. Chargé des premières investigations, Hamish Macbet fait face à une brochette de suspects huppés, qui avaient tous une bonne raison d’attenter à la vie de l’ignoble capitaine Barlett.

.

Mon avis


J’ai passé un moment de lecture sympa avec ce nouveau cosy mystery de MC Beaton et je me demande si Hamish Macbeth ne va pas supplanter Agatha dans mes préférences. Les deux personnages sont aux antipodes l’un de l’autre : là ou Agatha est énergique et continuellement en action, Hamish est plutôt calme et indolent. Là où la maison d’Agatha est le point central où ses amis se retrouvent et où Agatha dépense sans compter pour tout le monde, Hamish est plutôt du genre à s’inviter chez les autres pour jouer les pique-assiette et à limiter au maximum son budget (pour une bonne cause puisqu’il envoie la majeure partie de ses économie à sa famille). Là où Agatha assomme tous les protagonistes de questions, Hamish préfère écouter discrètement ce qui se dit autour de lui. Enfin, là ou Agatha fonce tête baissée dans l’enquête en comptant beaucoup sur son intuition et sur la chance, Hamish est plus raisonné et recherche des preuves tangibles.

Je trouve que le personnage d’Hamish est vite attachant. Le pauvre voit la jeune femme qu’il aime secrètement depuis des mois revenir de Londres avec un fiancé, un dramaturge londonien à succès que tout le monde semble adorer. Hamish, au contraire subit les continuelles remontrances du père de Priscilla qui le considère comme un « péquenaud » fainéant.

Pourtant, malgré ses airs nonchalants, Hamish est un excellent policier. Aussi, quand l’inspecteur Blair de la PJ de Strathbane déclare la mort de Peter Barlett accidentelle, Hamish continue à enquêter discrètement. Lorsqu’il parvient à démontrer qu’il s’agit bien d’un meurtre, Hamish s’attire une nouvelle fois les foudres du père de Priscilla, peu ravi de voir sa maison envahie de policiers et ses invités soumis aux exigences de l’enquête.

L’ambiance à Tommel Castle, le château des Halburton-Smythe m’a un peu fait penser à celle du premier tome des enquêtes de Lady Rose de MC Beaton : des invités de la gentry qui se plient aux jeu des apparences mais qui se détestent, des liaisons secrètes, des mauvais tours joués les uns aux autres… bref, un vrai panier de crabes !

Dans un sens, la façon dont se présente l’enquête peut aussi faire penser à certains romans policiers d’Agatha Christie : un meurtre dans un manoir anglais, le meurtrier qui se cache forcément parmi les invités, la révélation lors d’une réunion finale… Mais si la construction de l’intrigue est semblable, pour le reste les romans policiers de MC Beaton sont bien différents d’Agatha Christie ! Chez MC Beaton, les personnages prévalent sur l’intrigue. Pour ma part, ce qui m’importait ici était de savoir comment allait se terminer la relation de Priscilla et Henry, plus que de savoir qui était le meurtrier ! De plus, les personnages sont tous assez excessifs, voire caricaturaux mais c’est ce qui donne le ton léger et amusant au roman.

L’ambiance de la campagne écossaise est agréable et j’apprécie beaucoup les petites digressions de MC Beaton sur les paysages.

Bref un sympathique cosy mystery qui se lit très vite et nous emporte pour quelques heures dans un petit village au cœur des Highlands.

.

Informations complémentaires


La saga Hamish Mac Beth comporte 35 tomes qui ne sont pas encore tous traduits en français :

1) Qui prend la mouche – 2) Qui va à la chasse – 3) Qui s’y frotte s’y pique – 4) Qui a une taille de guêpe – 5) Qui franchit la ligne jaune – 6) Qui sème le vent – 7) Rira bien qui rira le dernier – 8) Les flèches de Cupidon – 9) Petits crimes entre voisins – 10) Bourreau des coeurs – 11) Romance fatale – 12) Death of a Macho Man – 13) Death of a Dentist – 14) Death of a Scriptwriter -15) Death of an Addict -16) A Highland Christmas -17) Death of a Dustman -18) Death of a Celebrity -19) Death of a Village -20) Death of a Poison Pen -21) Death of a Bore -22) Death of a Dreamer -23) Death of a Maid -24) Death of a Gentle Lady -25) Death of a Witch -26) Death of a Valentine -27) Death of a Chimney Sweep -28) Death of a Kingfisher -29) Death of Yesterday -30) Death of a Policeman -31) Death of a Liar -32) Knock, Knock, You’re Dead -33) Death of a Nurse -34) Death of a Ghost -35) Death of an Honest Man

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s