Samedi c’est poésie : L’embouteillage de Jacques Charpentreau

Aujourd’hui c’est le premier jour des vacances et il est malheureusement aussi synonyme, pour de nombreux vacanciers d’embouteillages sur la route ! Alors, pour vous aider à prendre votre mal en patience et à garder le sourire malgré la circulation dense, je vous dédie ce petit poème amusant de Jacques Charpentreau. Et je vous souhaite un bon début de vacances à tous !

architecture auto automobiles bridge
Photo de Pixabay sur Pexels.com

L’embouteillage


Feu vert Feu vert Feu vert !
Le chemin est ouvert !
Tortues blanches, tortues grises, tortures noires,
Tortues têtues Tintamarre!
Les autos crachotent,
Toussotent, cahotent
Quatre centimètres
Puis toutes s’arrêtent.   

Feu rouge Feu rouge Feu rouge !
Pas une ne bouge !
Tortues jaunes, tortues beiges, tortues noires,
Tortues têtues Tintamarre!
Hoquettent, s’entêtent,
Quatre millimètres.
Pare-chocs à pare-chocs
Les voitures stoppent.

Blanches, grises, vertes, bleues,
Tortues à la queue leu leu,
Jaunes, rouges, beiges, noires,
Tortues têtues Tintamarre!
Bloquées dans vos carapaces

Regardez-moi bien : je passe!

Jacques Charpentreau
La ville enchantée

6 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s