Mensonge de JP Delaney

J’avais tellement entendu de bien du roman La fille d’avant que lorsque j’ai vu ce nouveau roman de JP Delaney intitulé Mensonge, j’ai immédiatement eu envie de le découvrir. Une lecture pleine de suspense et de rebondissements que j’ai terminée en deux jours ! Merci aux éditions Fayard et à Net Galley

Mensonge de JP Delaney

Titre : Mensonge   (Believe me)

Auteur : JP Delaney

Editeur : Mazarine – Fayard

Pages : 432

Parution : 2019

Genre : littérature anglaise, thriller

L’histoire (4ème de couverture)


Claire, étudiante anglaise en art dramatique, finance ses études d’une manière peu conventionnelle : elle flirte, pour le compte d’un cabinet d’avocats spécialisé dans les divorces, avec des hommes mariés suspectés d’infidélité. Lorsque la femme de l’un d’entre eux est retrouvée morte, tout change… La police exige de Claire qu’elle utilise ses talents d’actrice pour faire avouer le mari. Dès le début, elle n’est cependant pas sûre du rôle qu’elle doit jouer dans cette mise en scène mensongère, mais elle ne veut pas non plus que les enquêteurs la questionnent sur la nuit du meurtre. Bientôt, Claire se rend compte qu’elle est en train de jouer le rôle le plus mortel de sa vie…

Mon avis


La plume de JP Delaney est très vite addictive. Dans la 1ere partie, il parvient très vite à créer une atmosphère sombre et mystérieuse. L’idée de choisir les poèmes des Fleurs du mal de Baudelaire comme toile de fond à l’intrigue est vraiment très intéressante. JP Delaney met en exergue de la dualité entre deux des muses du poète, Jeanne Duval la Vénus noire et Apollonie Sabatier, ici présentée comme la Vénus blanche. Il parvient à créer une véritable tension dramatique et j’étais curieuse de découvrir le fin mot de l’histoire.

Toutefois, la construction en 3 parties m’a un peu déroutée car j’ai trouvé beaucoup de différences dans la psychologie des personnages dans chacune de ces étapes. Il me semble que cela nuit à la crédibilité de l’intrigue. On passe d’un extrême à l’autre : lui est-il un mari infidèle, un gentil professeur de fac, un psychopathe sanguinaire ou un auteur à l’imagination prolifique ? Et elle, est-elle une comédienne géniale, une malade mentale ou une manipulatrice ?

En ne dévoilant des éléments clés que dans le dénouement, l’auteur nous oblige à échafauder mille  théories. Il s’amuse à nous lancer sur de fausses pistes pour mieux nous surprendre dans les dernières pages !

Bref, malgré quelques bémols, un bon thriller psychologique qui m’a tenue en haleine !

netgalley

challenge-1-pave-par-mois-mini
1 pavé par mois

7 commentaires

    • J’avais vu beaucoup d’avis positifs sur le 1er roman de JP Delanay et je me souvenais notamment de ta chronique ou tu disais avoir bien apprécié ce roman. C’est pour cela que, quand j’ai vu son nouveau roman sur le catalogue de NetGalley, j’ai immédiatement eu envie de le lire 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s