Roméo cherche Roméo de Justin Myers

Voici un roman que je ne me souvenais plus avoir acheté… et pour cause, c’est un livre qui m’a été offert ! La 4ème de couverture nous promet « une comédie gay d’aujourd’hui qui parle d’amour, de romantisme et de sexe à l’ère des sites de rencontres et des réseaux sociaux. Subtilement drôle comme les anglais savent l’être, acérée et pourtant tendre, sincère et pleine d’émotion ». Après ce teasing prometteur, j’espère ne pas être déçue par cette première romance LGBT.

Romeo cherche Roméo de Justin Myers
  • Titre Roméo cherche Roméo (The last Roméo)
  • Auteur : Justin Myers
  • Editeur : Lj
  • Parution : 2018
  • Pages : 320
  • Genre : Littérature anglaise, Romance

.

L’histoire (4ème de couverture)


La vie de James n’est plus du tout gay-friendly à Londres. Il gâche son talent à écrire dans un journal à ragots, et tourne en rond dans son studio depuis qu’il s’est séparé d’Adam. Pour lui éviter de se laisser couler, sa meilleure amie le propulse d’un grand clic sur les sites de rencontres, et voilà James lancé dans des blind dates plus ou moins réussis, qu’il raconte sur son blog avec humour et romantisme, sous le mystérieux pseudo «Romeo». Et ce qui était destiné à tromper l’ennui lui apporte soudain la célébrité : sur la Toile, on ne parle plus que de Romeo! Qui est?il? Comment le démasquer? Ravi mais dépassé, James perd carrément le contrôle quand son prince charmant 2.0 se présente enfin, sous les traits d’une star du sport qui ne peut se permettre de sortir du placard…

.

Mon avis sur Roméo cherche Roméo


C’est la première lecture que je fais d’un roman LGBT. Appréciant beaucoup les comédies romantiques anglaises du style d’Helen Fielding (Le journal de Bridget Jones) ou de Sophie Kinsella (Les petits secrets d’Emma, Confessions d’une accro du shopping…), j’espèrais y retrouver le même style d’humour.

Le narrateur est James, un trentenaire timide et un peu effacé qui vit mal sa séparation avec Adam, son compagnon de longue date, même si celui-ci le traitait avec condescendance, l’écrasait et ne le rendait pas vraiment heureux. Il n’est pas non plus spécialement épanoui dans son travail qui consiste à rédiger des articles racoleurs dans un journal de presse people. Poussé par une de ses collègues, il s’inscrit sur un site de rencontre. Mais en se lançant à la recherche de son Roméo sur la Toile et en relatant ses (mes)aventures sur un blog, le timide et gentil James n’imaginait pas à quel point cela allait transformer sa vie. Peu au fait des codes de ce types de rencontres, les premiers rendez-vous des James s’avèrent assez désastreux. Pour prendre un peu de recul, il s s’amuse à raconter ces rencontres dans un blog. Son humour et son ton incisif font mouche et James commence à voir ses abonnés se multiplier. Lui-même va alors se prendre au jeu jusqu’à en perdre de vue la raison pour laquelle il s’était lancé dans tout cela : trouver l’âme sœur. Obnubilé par son nombre d’abonnés, il est prêt à tout pour plus de like. A tout, et même à publier un article sur son nouveau petit ami, bien qu’il sache que celui-ci, personnalité médiatique, veut absolument cacher son homosexualité…

Ce que j’ai apprécié dans cette comédie c’est qu’elle est bien ancrée dans notre temps avec les rencontres via internet et les réseaux sociaux. Et sur le ton de l’humour, Justine Myers souligne combien il est facile de perdre pied face à la célébrité soudaine et éphémère que confèrent les réseaux sociaux.

Par contre, j’ai parfois eu du mal à voir ou était le romantisme dans cette comédie. Les rendez-vous de James sont souvent affligeants : entre ceux qui cherchent seulement une histoire d’un soir, ceux qui s’écoutent un peu trop parler, les obsédés sexuels, les mecs rasoirs, les râleurs… Le narrateur lui-même semble souvent plus à la recherche de sexe que d’amour.

J’ai eu du mal à m’attacher à ce personnage dont je ne comprenais pas toujours les comportements et réactions.

Au niveau de l’écriture, le style est vif mais le langage trop familier à mon goût et je suis toujours agacée par l’emploi de gros mots dans les livres.

Bref, pour moi un roman qui se laisse lire mais sans plus !

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s