Christmas pudding, un roman policier d’Agatha Christie

Pendant longtemps, il était de tradition qu’Agatha Christie sorte un roman policier à chaque Noël. Mais en 1960, la romancière avait pris un peu de repos et son éditeur décida alors de proposer pour Noël un recueil de nouvelles intitulé Christmas pudding et autres surprises du chef. Ce titre est assez évocateur et dans son avant-propos, Agatha Christie disait elle-même  » Ce livre est un festin. Un festin de Noël. La sélection du chef en quelque sorte. Et le chef c’est moi ! ». Alors, prenez-place à la table de fête d’Agatha Christie, la reine du crime, et dégustez ces six très bonnes enquêtes policières.

christmas-pudding

Titre : Christmas pudding et autres surprises du chef   (The adventure of the Christmas pudding and a selection of entrées)

Auteure : Agatha Christie

Éditeur : Le Masque

Pages : 327

Année de parution : 1960

Genre : roman policier, littérature anglaise

 

L’histoire (4ème de couverture)


Six nouvelles, six facettes de l’ingéniosité et du talent d’Agatha Christie. Où dissimuler, un soir de Noël, un rubis gros comme un bouchon de carafe dérobé à un prince oriental? Quelle foi ajouter à l’intuition de cette lady qui prétend savoir, contre toute vraisemblance, qui est l’assassin de son mari ? Comment commettre un crime dans un jardin, alors qu’on vous a enfermé à double tour dans votre chambre ? Hercule Poirot et Miss Marple ont réponse à tout…

 

Mon avis


J’ai vraiment apprécié ces différentes petites enquêtes. Certes la présentation des personnages y est plus succincte et l’intrigue moins poussée que dans un roman mais le raisonnement de nos enquêteurs (et en particulier de mon chouchou, Hercule Poirot) est toujours très recherché.

Voyons un peu plus en détail chacune de ces nouvelles.

1- Christmas pudding

Je suis contente d’avoir lu cette nouvelle au moment des fêtes de Noël car elle nous met parfaitement dans l’ambiance d’un Noël traditionnel anglais. Hercule Poirot, lui, n’est pas ravi de cette invitation car craint le froid des vieilles demeures anglaises et préférerait passer Noël tranquillement chez lui, dans son petit appartement londonien bien chauffé. Mais quand ce sont les services de Sa Majesté qui lui demandent de résoudre une affaire de bijou volé au fils d’un prince étranger, Poirot se voit obligé d’accepter la mission. Il va démasquer le coupable tout en profitant d’un Noël « à l’ancienne »

Avec les mêmes vieilles coutumes : l’arbre de Noël, les bas pleins de friandises suspendus au lit, la soupe aux huîtres, la dinde – deux dindes, en fait, l’une bouillie et l’autre rôtie – le plum-pudding avec la bague, le bouton du célibataire et toutes les autres babioles dedans. On n’y met plus les pièces de six pences parce qu’elle ne sont plus en argent pur. Ensuite, nous avons tous les anciens desserts, les pommes au sirop, les amandes et les raisins secs, les fruits confits et le gingembre.

2- Le mystère du bahut espagnol

C’est une affaire lue dans le journal qui retient cette fois-ci l’attention du célèbre détective belge :

Affaire dramatique que celle-là dans laquelle Poirot ne jouait aucun rôle. Il le regrettait bien d’ailleurs ! Six personnes présentes à une soirée dans une pièce ou se trouve un grand bahut espagnol adossé au mur. Six personnes. Cinq qui discutent, se restaurent au buffet, mettent des disques sur le phono, dansent. La sixième morte dans le coffre…

N’y tenant plus, Poirot se saisit de l’affaire, met à contribution ses relations, fait fonctionner ses petites cellules grises et fait preuve, encore une fois, de son génie. Une nouvelle bien tournée et agréable à lire. J’ai regretté qu’elle ne soit pas un peu plus longue, ce qui aurait permis un meilleur développement des personnages.

3- Le souffre douleur

Une nouvelle assez classique du genre : un homme riche et acariatre est assassiné dans son bureau. Qui de son épouse, son frère, son neveu, la dame de compagnie ou le secrétaire particulier est le coupable ? Poirot joue au jeu du chat et de la souris et traque le meurtrier avec une infini patience.

4- Le mort avait les dents blanches

Poirot dîne tranquillement avec un ami dans un restaurant lorsqu’un détail concernant un client du restaurant met son esprit en alerte. Les événements qui s’en suivent apporteront la preuve indéniable de sa clairvoyance et de sa parfaite connaissance de la psychologie humaine. C’est cet aspect qui m’a beaucoup plu : le détective ne s’en tient pas qu’à des seuls faits, il aime sonder l’âme humaine et comprendre l’aspect psychologique du meurtre.

5- Le rêve

Un milliardaire recoure aux services d’Hercule Poirot car il fait sans cesse un rêve étrange mettant en scène son suicide. Le début de cette nouvelle est donc assez étrange et l’on se demande ce que notre petit détective vient faire dans l’histoire. Mais le jour ou ce rêve semble se réaliser et que l’on retrouve le milliardaire mort dans son bureau, Poirot se demande si l’on ne s’est pas joué de lui.

6 Le policeman vous dit l’heure

Cette fois-ci, on retrouve Miss Marple et son neveu Raymond. Lors d’une visite d’un manoir, au nom évocateur de Folie Greenshaw, ce dernier sert de témoin à un testament.

Vraiment, il a tout pour lui cet endroit. La seule chose qui manque à la bibliothèque, c’est un cadavre. Je suis sûr que c’est ce genre de salle de lecture que ces vieux auteurs de romans policiers démodés avaient en tête quand ils vous ressassaient leurs histoires de cadavre dans la bibliothèque.

Cela n’est jamais de bon augure et quelques jours plus tard, la donatrice est assassinée d’une flèche dans le cou. Les trois héritiers potentiels ont tous un excellent alibi. Il suffira seulement de quelques minutes à Miss Marple pour démasquer le coupable de cette affaire sur laquelle la police se cassait les dents. Ca manque un peu d’enquête pour moi !

 

Informations complémentaires


Adaptation en série télé

hercule-poirot-telefilmLes enquêtes d’Hercule Poirot ont été adaptées  en série télé en Angleterre dans les années 1990. Le personnage de Hercule Poirot y est campé par David Suchet.

J’ai récemment pu voir 2 épisodes issus du roman ci-dessus

Christmas pudding

J’ai été assez déçue par cet épisode. Tout d’abord par le décor : alors que dans le livre on parle d’un vieux manoir anglais et d’un Noël typique, dans la série on a pour cadre une demeure très moderne et le Noël se résume à un pudding tout ratatiné et des chapeaux en papier ridicules ! Ensuite l’histoire a été modifiée pour apporter plus d’action mais je préfère la version originale.

Le mort avait les dents blanches

Comme la nouvelle était fort courte, elle a été totalement modifiée pour être adaptée au format de la série. Plusieurs scènes et personnages ont été ajoutés si bien que j’en ai presque eu du mal à reconnaître l’histoire. Je n’ai pas du tout aimé cet épisode que je n’ai même pas regardé jusqu’à la fin.

 

La saga Hercule Poirot

Agatha Christie a développé son personnage d’Hercule Poirot dans une quarantaine d’enquêtes :

La mystérieuse affaire de StylesLe crime du golf – Allô, Hercule Poirot – Les enquêtes d’Hercule Poirot – Le meurtre de Roger Ackroyd – Les quatre – Le train bleu – La maison du péril – Le couteau sur la nuque – Le crime de l’Orient Express – Drame en trois actes – La mort dans les nuages – ABC contre Poirot – Cartes sur table – Meurtre en Mésopotamie – Mort sur le Nil – Témoin muet – Poirot résout trois énigmes – Rendez-vous avec la mort – Le Noël d’Hercule Poirot – Je ne suis pas coupable – Un, deux, trois… – Les vacances d’Hercule Poirot – Cinq petits cochons – Le vallon – Les travaux d’Hercule – Le flux et le reflux – Mrs Mac Ginty est morte – Les indiscrétions d’Hercule Poirot – Pension Vanilos – Poirot joue le jeu – Le chat et les pigeons – Christmas pudding – Les pendules – La troisième fille – La fête du potiron / Le crime d’Halloween – Témoin à charge – Une mémoire d’éléphant – Le bal de la victoire – Hercule Poirot quitte la scène

cold-winter-challengeLu dans le cadre du Cold winter challenge

challenge-1livre-1filmLu dans le cadre du challenge 1 livre = film

14 commentaires

  1. J’ignorais complètement qu’Agatha Christie (ou son éditeur) essayait de sortir un roman chaque Noël ! Je n’ai pas lu ces nouvelles : elles ne me disent rien du tout, je vais donc essayer de me lire tout ça. Surtout si c’est surtout Hercule Poirot le protagoniste principal !

    Aimé par 1 personne

    • Oui, j’ai appris ça également dans la préface du roman ! La plupart de nos auteurs actuels ciblent la rentrée littéraire, elle (ou en tout cas son éditeur) préféraient la période de Noël pour la sortie des nouveaux romans 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s