Mr Brown, le second roman d’Agatha Christie

Je continue ma relecture des romans d’Agatha Christie suivant l’ordre de parution. Après La mystérieuse affaire de Styles, voici maintenant son second roman Mr Brown qui met en scène pour la première fois Tommy et Tuppence Beresford.

la-mysterieuse-affaire-de-styles

Titre : Mr Brown (The secret adversary)

Auteure : Agatha Christie

Editeur : Le masque

Pages : 254

Année de parution : 1922

Genre : roman policier, roman d’espionnage, littérature anglaise

 

L’histoire (4ème de couverture)


C’est toujours après le drame qu’on s’avise qu’un personnage falot a traversé la scène sans que personne lui prête attention. Et justement, dans le bureau de Mr Whittington, il y avait un clerc qui se faisait appeler Mr Brown. Mais voilà ! Personne n’était capable de se rappeler quoi que ce fût de Mr Brown. Pas même son visage. La description qu’on donne invariablement de Mr Brown, c’est qu’il ressemble à tout le monde.

 

Mon avis


Bien que plus habituée des romans à énigmes et de la méthode Hercule Poirot, j’ai beaucoup aimé ce roman d’espionnage. J’y ai (re)découvert Tommy et Tuppence en jeunes aventuriers téméraires, qui, bien que totalement expérimentés en la matière, intègrent les services secrets.

Les deux amis d’enfance se retrouvent dans Londres après la première guerre mondiale. Tuppence, de son vrai nom Prudence Cowley, s’y était engagée dans un hôpital militaire avant d’être démobilisée. Désormais sans emploi, cette jeune fille moderne et  indépendante, cherche des solutions pour éviter de devoir retourner vivre dans sa famille, avec un père pasteur et plutôt vieux jeu qui n’approuve pas son mode de vie.

Tuppence, qu’on ne pouvait qualifier de jolie, ne manquait ni de charme, ni de caractère avec ses traits fins, son menton volontaire et ses grands yeux gris très clairs sous des sourcils foncés. Une petite toque vert vif tranchait sur sa chevelure bouclée ; sa jupe quelque peu élimée, découvrait des chevilles d’une rare finesse. De toute évidence, Tuppence faisait l’impossible pour paraître élégante.

Thomas Beresford, dit Tommy, quand à lui, a été légèrement blessé pendant la guerre et, après avoir dépensé toute sa prime de démobilisation, cherche également une source de revenus.

Il arborait une superbe tignasse rousse, soigneusement tirée en arrière. Son visage banal, d’une laideur sympathique, était celui de tout gentleman et de tout sportif qui se respecte. Il portait un costume marron de bonne coupe mais qui avait connu des jours meilleurs.

Faute de trouver du travail et pleins de fougue et de rêves, ils décident de devenir aventuriers et de proposer leurs services au plus offrant. Ils créent ainsi leur petite entreprise baptisée Jeunes Aventuriers Associés SARL. Mais ils n’ont même pas le temps de publier leur annonce qu’une affaire se présente déjà à eux.

Le plus grand des hasards les mène directement sur la piste de l’un des plus grand génie du mal anglais : Mr Brown dont l’objectif est de faire sombrer l’Angleterre dans le chaos et l’anarchie. Les voila alors embauchés par Mr Carter comme agents secrets de l’Intelligence Service afin de retrouver Jane Finn, une mystérieuse jeune femme qui détient des documents secrets d’une importance capitale.

Tommy et Tuppence foncent tête baissée sans se préoccuper du danger. Bien heureusement, grâce à la chance du débutant, ils surmontent tous les obstacles là ou les meilleurs limiers de l’Intelligent service ont échoué. Leur duo fonctionne parfaitement car ils sont complémentaires. Tuppence a le rôle de meneuse : cette jeune femme déterminée, qui a besoin d’action, est très intuitive et n’a pas froid aux yeux. Tommy, au contraire est l’élément pondérateur. Dénué d’imagination, il est plein de bon sens et a une très bonne appréciation des événements.

Je trouve que ce roman reflète parfaitement son époque. Tout d’abord parce que Tommy et Tuppence sont deux jeunes gens typiques des années 20. Mais surtout ce romans s’inscrit dans un contexte socio politique  particulier. L’équilibre de l’Europe à la sortie de la guerre est assez fragile et Mr Bron veut exploiter les failles de chaque pays pour faire régner l’anarchie : tensions en Irlande, mécontentement des Travaillistes en Angleterre, montée du bolchevisme en Union soviétique.

Contrairement à La mystérieuse affaire de Styles qui était un roman d’énigme ou l’on suivait les interrogatoires et le fonctionnement des petites cellules grises de Poirot, ce second roman est plein d’action et de rebondissements. Agatha Christie maîtrise parfaitement l’art du suspense. En faisant de Mr Brown un personnage passe-partout que personne ne remarque, elle rend sa présence possible dans « le cap des gentils ». Dès lors, je n’ai cessé de m’interroger sur lequel des membres de l’entourage de Tuppence et Tommy pouvait être le fameux Mr Brown.

 

Informations complémentaires


La genèse du roman Mr Brown

La post face de mon édition le masque  nous indique qu’Agatha Christie s’est lancée dans la rédaction de ce second roman, poussée par son mari, afin de gagner un peu d’argent pour subvenir aux besoins de sa mère qui ne parvient plus à entretenir sa maison.

Les deux héros Tommy et Tuppence sont assez proches d’Agatha elle même et de son mari Archibald.

Ce livre lui a rapporté 50 $, deux fois plus que le premier, mais insuffisant pour pourvoir en vivre.

Les aventures des Beresford

Agatha Christie n’a consacré que 5 romans au couple Beresford :

  • Mr Brown
  • Le crime est notre affaire
  • N. ou M. ?
  • Mon petit doigt m’a dit
  • Le cheval à bascule

9 commentaires

  1. Sacré challenge de lire tous les Agatha Christie ! Moi j’ai lu les plus connus comme le crime de l’orient express et les 10 petits négres. J’avais bien aimé. Qu’est-ce que tu me conseilles d’autre ?

    Aimé par 1 personne

  2. Je crois n’avoir lu que N ou M? mettant en scène les Beresford. J’avais beaucoup aimé ce couple assez particulier.
    Les sommes qu’elle a gagné à l’époque sont vraiment dérisoires par rapport à ce qu’elle a dû gagner plus tard et que ses héritiers doivent continuer à percevoir.

    J'aime

  3. Bonne chronique 👍 ! J’avais vu ces 2 la dans une série sur France 2 mais ils étaient déjà plus vieux. J’ai bien envie de lire ce livre du coup. Je viendrais zieuter tes prochain papiers sur Agatha Christie parce que je connais pas bien mais ça me donne envie de les lire.

    J'aime

    • Merci 🙂
      Je n’ai pas vu les adaptations du roman mais il me semble qu’il y a effectivement eu une mini série de la BBC et également 3 films français avec André Dussolier et Catherine Frot.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s