Une saison à la petite boulangerie de Jenny Colgan

Après avoir relu il y a quelques semaines La petite boulangerie du bout du monde (que j’ai beaucoup aimé) j’ai enfin eu le temps de lire la suite Une saison à la petite boulangerie. Et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé Polly, Huckle, Neil et tous les habitants de la petite île de Mount Polbearne pour de nouvelles aventures.

une-saison-a-la-petite-boulangerie

Titre : Une saison à la petite boulangerie  (Summer at little beach street bakery)

Auteur : Jenny Colgan

Éditeur : Pocket

Pages : 504

Année de parution : 2015

Genre : Chick-lit

L’histoire


Polly a enfin tout pour être heureuse : sa boulangerie tourne bien, elle s’est installée avec Huckle et elle a acheté le vieux phare qui la faisait tant rêver.

Mais ce bonheur est de courte durée. Mme Manse, la propriétaire de la boulangerie, décède et son héritier débarque à Mount Polbearne et décide de passer en mode économies et pain industriel. Cela est inacceptable pour Polly mais sera-t-elle capable de tout recommencer à zéro de nouveau, admettra -t-elle de vivre sans Huckle, rentré aux Etats Unis pour gagner de l’argent pour le couple ?

 

Mon avis


J’ai démarré la lecture avec un a priori, craignant que ce second tome ne puisse pas être aussi bon que le premier. Et pourtant, malgré quelques longueurs, j’ai passé un excellent moment tout au long de ma lecture. J’ai aimé retrouver l’ambiance chaleureuse et paisible de cette petite île des Cornouailles. Ce livre arrive à me dépayser complètement avec ses multiples descriptions de paysages.

On retrouve avec plaisir les personnages secondaires du 1er tome comme Kerensa, Reuben, Jayden et de nouveaux sont développés comme Selina et Malcom. Certes ils restent assez superficiels et stéréotypés mais sont, malgré tout, très attachants, même le « méchant » de l’histoire dont on sent les failles sous la carapace.

J’ai beaucoup apprécié la partie concernant la vie professionnelle de Polly, son coup de déprime suite à la perte de la boulangerie, ses démarches pour lancer une nouvelle activité, ses déboires avec Malcolm, ses journées passées à attendre sans réaliser une seule vente, puis le coup de chance et LA rencontre qui fait bouger les choses.

La partie sentimentale m’a moins plu. Sa relation avec Huckle m’a semblé terne alors qu’ils ne sont ensemble que depuis quelques semaines. Et le personnage de Huckle lui même est agaçant de perfection : il veut être l’homme de la situation et remédier seul aux problèmes de Polly, de son frère, de sa belle-soeur…Un véritable zorro qui, même en étant absent, passe son temps à prodiguer des conseils qui tournent peu à peu en jugement et en critique.

Au final, un chick lit très agréable à lire !

 

Informations complémentaires


A propos de l’auteure

Jenny Colgan est une auteure écossaise qui a beaucoup voyagé en Europe et aux USA avant de revenir s’installer dans son Ecosse natale.

Elle a d’ailleurs travaillé dans le domaine de la santé puis a été illustratrice de comics avant de se lancer dans l’écriture.

Elle a écrit de nombreuses comédies romantiques mais également de la science fiction (sous le nom de JT Colgan) et des livres pour enfants.

Les autres romans de Jenny Colgan

Un grand nombre des romans de Jenny Colgan ne sont disponibles qu’en anglais. Traduits en français, il y a :

 

 

mois-anglais-bannièreLivre lu dans le cadre du Mois anglais organisé par Cryssilda et Lou. 

challenge-1-pave-par-mois

Livre lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois de Bianca

 

Publicités

9 réflexions sur “Une saison à la petite boulangerie de Jenny Colgan

  1. Pingback: La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

    • Rien d’inoubliable mais un bon moment de lecture. Par contre je te rejoins sur le fait que les ficelles sont trop grosses : trop de coïncidences défavorables au début puis à la fin trop de circonstances favorables ! Pour ma part j’ai aimé qu elle échoue une 2nd fois, que ses débuts en food truck soient difficiles et que les clients ne viennent pas. Je trouve même que cela aurait du être approfondi et que le dénouement heureux arrive trop vite. Mais bon, ça reste un sympathique chick lit avec un happy end !

      J'aime

  2. Pingback: Challenge Un pavé par mois : livres lus en juin 2017 – des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s