Le BGG de Roald Dahl, un bon gros géant que nous avons adoré

La lecture du BGG de Roald Dahl nous a littéralement enchantés. Son vocabulaire farfelu et ses crépitages nous ont fait rire, sa chasse aux rêves nous a émerveillés et sa lutte contre les horribles géants nous a tenu en haleine… Bref, un gros coup de cœur de la famille pour ce bon gros géant.

le-BGG

Auteur : Roald Dahl

Editeur : Editions France Loisirs

Nombre de Pages : 228

Genre : Classique, littérature anglaise, roman jeunesse

Notre lecture en famille


L’histoire

Un soir, Sophie, une jeune orpheline anglaise, ne parvient pas à dormir et observe par la fenêtre. Soudain, elle aperçoit un sombre géant de 7m de haut armé d’une trompette et d’une valise qui semble surveiller les maison endormies. Le géant la surprend, l’attrape et l’emmène au Pays des Géants.

Là, elle découvre que ce géant est en fait très gentil. C’est un géant souffleur de rêves : il attrape des jolis rêves et les amène aux enfants. Il ne se nourrit que de snockombre (un horrible légume) et de jus de frambouille.

Mais il existe neuf autres géants qui eux, sont des mangeurs d’hommes de terre. Sophie s’insurge, elle refuse qu’un seul être humain de plus soit dévoré par ces terribles géants. Elle décide donc de se rendre avec le BGG au palais de la Reine d’Angleterre pour requérir son aide.

Notre avis

Nous avons tous les trois ADORÉ le bon gros géant. C’est un gros coup de cœur !

Nous nous sommes beaucoup amusés de la façon originale de parler du BGG et de tous les mots farfelus qu’il invente. D’ailleurs nous en avons gardé quelques un pour nos conversations : par exemple désormais mes repas sont « delexquisavouricieux » (pour délicieux et exquis).

Le passage sur le jus de frambouille et le crépitage nous a bien fait rire. Surtout quand il a lieu en présence de la reine d’Angleterre !

Le passage préféré de Brucewainely est celui ou Sophie pique le talon du terrible  Avaleur de chair fraîche et que le BGG lui fait croire qu’il a été piqué par un « vermicieux serpent à sornettes ». C’est là qu’on découvre que cet énorme géant de près de quinze mètres est en fait très peureux.

Maelly a particulièrement aimé la toute fin de l’histoire et la petite touche d’humour de l’auteur (que nous ne vous dévoilerons pas pour vous laisser le plaisir de le lire !)

En conclusion, un roman delexquisavouricieux à lire absolument !

Notre note : avis1

Informations complémentaires


Extraits

le BGG

Moi, me nourrir d’hommes de terre ?! Ça, moi jamais ! Les autres, oui ! Tous les autres en décorent chaque nuit, mais pas moi ! Moi, c’est un géant farfelu ! Un gentil géant tout confus ! Je suis le seul gentil géant tout confus au Pays des Géants  ! Je suis le bon gros géant ! Je suis le BGG !

les schnockombres

Pas plus tard qu’hier, dit-il, on ne croyait pas aux géants, n’est-ce-pas ? Et voila qu’aujourd’hui, on ne croit pas aux schnockombres. Alors, sous prétexte qu’on n’a jamais vu quelque chose avec ses deux petits quinquets, on croit que cette chose là n’existe pas ?

les rêves

-Une nuit, dit le BGG, j’étais en train de souffler un rêve par une fenêtre et tout d’un coup j’aperçois ce livre posé sur la table de chevet, à côté du lit d’un petit garçon. J’en avais très envie, crois-moi, mais je n’ai pas voulu le voler. Je ne ferai jamais une chose pareille.

-Et comment avez-vous fait pour l’avoir ? interrogea Sophie.

-Je l’ai emprunté répondit le BGG avec un sourire, je l’ai momentanément emprunté

-Depuis combien de temps ? demanda Sophie.

-Oh ! Quatre vingt ans environ, pas plus, et je le remettrai bientôt là où je l’ai pris.

Roald Dahl

Roald Dalh est né au Pays de Galles en 1916 dans une famille d’origine norvégienne de 7 enfants. Malheureusement, il perd son père et sa sœur aînée à l’age de 3 ans. Après plusieurs années de pension, il devient pilote de chasse dans la Royal Air Force.

Alors qu’il approche de a trentaine, il se lance dans l’écriture de nouvelles dans le genre fiction / suspens. Ce n’est que bien plus tard qu’il aborde la littérature jeunesse avec l’histoire qu’il a inventé pour ses enfants « James et la grosse pêche » publiée en 1961. Ses publications suivantes rencontrent un grand succès : Charlie et la Chocolaterie, Charlie et le grand ascenseur de verre, Mathilda, Sacrées sorcières, Les deux gredins…

Publicités

13 réflexions sur “Le BGG de Roald Dahl, un bon gros géant que nous avons adoré

  1. Pingback: Bilan lecture du mois d’Avril | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  2. Pingback: Mes challenges lecture | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  3. Pingback: Notre coup de coeur pour Charlie et la chocolaterie de Roald Dahl | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  4. Pingback: Matilda de Roald Dahl | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  5. Pingback: Le Bon Gros Géant de Roald Dahl |

  6. Pingback: Sacrées sorcières de Roald Dahl | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

  7. Pingback: Tag Liebster Award | Nos lectures pour les enfants et pour les parents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s